Daniel Joseph Staub, né le 1er avril 1944 à New Orleans en Louisiane, et surnommé Rusty en raison de ses cheveux roux, était affectueusement appelé le Grand orange par les partisans des Expos de Montréal. Staub a porté les couleurs de la formation montréalaise pour trois de ses six matchs des étoiles, en 1969, 1970 et 1971. Il a effectué un bref retour avec la formation en 1979. Le frappeur gaucher a joué un total de 518 parties avec les Expos, réussissant 531 coups sûrs, cognant 81 circuits, produisant 284 points, volant 24 buts et maintenant la quatrième meilleure moyenne au bâton de l’histoire de l’équipe (,295), la meilleure moyenne de présence sur les buts (,402), la deuxième meilleur moyenne de puissance (,497) et la deuxième meilleur OPS (,899). Les partisans des Expos ont rapidement adopté Rusty parce qu’il a appris le français, s’est impliqué dans plusieurs causes locales et était électrisant sur le terrain. Il est le premier joueur des Expos à voir son chandail (#10) retiré par l’équipe. En 1972, les Expos l’ont échangé aux Mets de New York en retour de Ken Singleton, Tim Foli et Mike Jorgenson, un trio qui a bien évolué chez les Expos au cours des années suivantes.

Biographie complète ici.