Le chemin vers les Ligues majeures a débuté à St-Thomas pour Jack Graney, où il a été découvert et recommandé aux Cubs de Chicago par le membre du Temple de la renommée du baseball canadien Bob Emslie. Après une saison passée dans l’organisation des Cubs, ces derniers l’ont vendu aux Indians de Cleveland avec qui il deviendra un rouage important de l’équipe.

Les faits saillants de sa carrière se résument en plusieurs premières. Lorsque Graney s’est présenté au bâton contre les Red Sox de Boston le 11 juillet 1914, il a été le premier à faire face à Babe Ruth, le lanceur. Près de deux ans plus tard, le 26 juin 1916, il est devenu le premier joueur des Ligues majeures à se présenter au bâton avec un numéro au dos de son uniforme. Un bon premier frappeur, Graney a été le meneur de la Ligue américaine pour les buts sur balles à deux reprises (1917 et 1919) et pour les doubles une fois (1916). Le rapide canadien a également terminé à deux reprises dans le top 10 pour les triples (1913 et 1916) avec 12 et 14 coups de trois buts respectivement. Il a également gagné la Série mondiale avec les Indians en 1920.

Biographie complète ici.