Nom : John Olerud
Élu le 4 février 2020
Intronisation : 20 juin 2020
 le 5 août 1968 à Seattle, Washington
Position: première base
Frappe: de la droite
Lance: de la droite
Carrière : 1989 à 2005
Équipes : Blue Jays de Toronto, Mets de New York, Mariners de Seattle, Yankees de New York, Red Sox de Boston

Après avoir été sélectionné en troisième ronde du repêchage de 1989 par les Blue Jays de Toronto, Olerud a fait le saut de l’Université Washington State aux Ligues majeures. Un excellent lanceur et joueur de premier-but au niveau collégial, Olerud a fait ses débuts chez les professionnels le 3 septembre 1989 en cognant un simple lors de sa première présence au bâton. Il devenait seulement le deuxième choix des Blue Jays à passer des rangs universitaires aux Majeures après le receveur Brian Milner en 1978.

Après trois coups sûrs en huit présences au moins de septembre, le frappeur gaucher a décroché un poste régulier, principalement comme frappeur de choix, en 1990. En 111 matchs, il a réussi 14 circuits et maintenu une moyenne de présence sur les buts de ,364. Les Jays l’ont nommé la recrue de l’année et il a terminé quatrième pour le titre dans la Ligue américaine.

Régulier au bâton et en défensive, Olerud est devenu le joueur de premier-but à temps plein de l’équipe en 1991. Au cours des trois saisons suivantes, il a été un joueur important dans les trois championnats de division et les deux Séries mondiales gagnées. Il a connu sa meilleure campagne en 1993 alors qu’il a frôlé la moyenne de ,400 pour une bonne partie de la saison. Il a finalement terminé avec une moyenne de ,363. Il est devenu le premier Blue Jay, et toujours le seul à ce jour, à gagner le titre de champion frappeur de la Ligue américaine. Au cours de cette saison historique, il a également terminé premier pour les doubles (54), pour la présence sur les buts (,473) et présence plus puissance (1.072). Il a terminé au troisième rang pour le titre de joueur le plus utile dans l’Américaine.

Au total, Olerud a disputé 920 parties en saison régulière pendant huit saisons avec les Blue Jays. Il est le meneur de l’équipe pour la moyenne de présence (,395), deuxième pour les buts sur balle intentionnels (87), quatrième pour les buts sur balles (514) et sixième pour la moyenne au bâton (,293). Ses statistiques de la saison 1993 demeurent à ce jour des records chez les Jays : moyenne de ,363, moyenne de présence sur les buts de ,473 et 33 buts sur balles intentionnels.

Olerud a été échangé aux Mets de New York en retour du lanceur Robert Person le 20 décembre 1996. Trois saisons plus tard, il s’est retrouvé avec les Mariners de Seattle, de sa ville natale, pendant cinq campagnes. Il a terminé sa carrière avec des présences dans l’uniforme des Yankees de New York et des Red Sox de Boston. En 17 saisons dans les Majeures, il a participé à deux matchs des étoiles et a reçu trois gants dorés. Sa moyenne au bâton en carrière est de ,295, une moyenne de présence de ,398 (au 65e rang dans l’histoire des Majeures) et 2239 coups sûrs.

En 2007, Olerud a été intronisé au Temple de la renommée du baseball collégial et en 2016, a été nommé sur l’équipe du siècle de la conférence Pac-12 pour son jeu au bâton et ses réussites au monticule.

Pour plusieurs, le gentil joueur était une inspiration. Avant sa saison junior au collège, il a été victime d’un anévrisme cérébral potentiellement mortel. Il a travaillé fort pour s’en remettre et revenir au jeu et connaître une carrière exceptionnelle. Ses performances et sa persévérance lui ont valu le prix Hutch en 1993 remis par les Ligues majeures. Cet honneur est décerné chaque année à un joueur qui illustre le mieux l’esprit de combat et le désir de compétition de Fred Hutchinson.

Après avoir raccroché ses crampons, Olerud et sa femme, Kelly, se sont installés dans l’état de Washington, d’où il est originaire, avec leurs trois enfants : Garrett, Jordan et Jessica. En 2003, ils ont créé la fondation Jordan pour aider financièrement d’autres parents d’enfants ayant des besoins spéciaux. Leur fille, Jordan, est née avec une anomalie chromosomique rare connue sous le nom de trisomie 2p, 5p-.

« Lorsque j’ai appris que j’allais être intronisé au Temple de la renommée du baseball canadien, j’ai été très surpris. C’était tellement inattendu », a déclaré Olerud. « Je suis très honoré d’avoir été sélectionné. »