Le journaliste du Toronto Sun Ken Fidlin est le récipiendaire du prix Jack Graney du Temple de la renommée du baseball canadien

St-Marys, Ontario – Longtemps affecté à la couverture des Blue Jays de Toronto et ancien chroniqueur baseball du Toronto Sun, Ken Fidlin est le lauréat 2019 du prix Jack Graney remis annuellement par le Temple de la renommée et musée du baseball canadien.

Le Temple décerne chaque année ce trophée à un membre des médias qui a contribué de façon positive au baseball canadien au cours de sa carrière.

« Pendant environ quatre décennies, Ken Fidlin a écrit d’excellents articles et livré de grandes chroniques sur les Blue Jays de Toronto pour le Toronto Sun, a commenté Scott Crawford, le directeur des opérations du Temple de la renommée et musée du baseball canadien. Il est toujours aussi respecté par ses collègues pour les standards de haute qualité qui lui sont synonymes, son professionnalisme et son engagement envers sa profession. Nous sommes fiers de pouvoir reconnaitre tout cela en lui remettant ce prix. »

Graney award

Né à Norwich (Ontario), Fidlin a fréquenté l’Université Western Ontario pendant trois ans. Il a eu son premier emploi de journaliste sportif au Woodstock Sentinel-Review en septembre 1971 et, à l’insu de l’éditeur qui l’a engagé, il ne savait pas taper à la machine. Sa mère a tenté de lui apprendre au cours du week-end avant son entrée au journal mais sans succès. Fidlin a plutôt opté pour la méthode à deux doigts, qu’il allait finalement utilisée pendant les 45 années suivantes.

Après son séjour à Woodstock, il a œuvré pour le Kingston Whig-Standard, le Ottawa Journal et le Ottawa Today avant d’être engagé pour le Toronto Sun en 1980.

Aux côtés des légendes du journalisme tel que Ted Reeve, Trent Frayne et George Gross, Fidlin a couvert 20 Séries mondiales, 2 séries de la Coupe Stanley, 2 Jeux olympiques, 5 Super Bowl et 9 Coupes Grey en 36 ans.

Les amateurs de baseball au Canada se souviendront plutôt de lui pour son travail à la couverture quotidienne des Blue Jays pour le Toronto Sun de 1983 à 1991. Pendant cette période, il également pondu des chroniques sur le baseball. Il est également le coauteur, avec Fred Thornhill, du livre The Official Blue Jays Album : A Dozen Years of Baseball Memories paru en 1989.

De 1991 à 1997, il a été chroniqueur sur le monde du sport en général, écrivant bien sûr à l’occasion sur les Blue Jays. Il était aussi le spécialiste du golf pour le Sun, couvrant 4 Coupes Ryder, 3 Coupes du Président et 40 tournois majeurs.

Fidlin est retourné à la couverture quotidienne des Blue Jays en 2007 et jusqu’en 2016. Il a suivi la formation au cours de ses deux dernières participations aux séries.

Après plus de 45 ans dans le monde du journalisme sportif, il a officiellement pris sa retraite en décembre 2016.

Dans son dernier papier publié dans le Toronto Sun, Fidlin, qui a pourtant suivi plusieurs matchs de championnat de divers sports, a mentionné que son souvenir le plus mémorable est le circuit frappé par John McDonald le 20 juin 2010, jour de la fête des pères. Le joueur d’utilité des Blue Jays, qui a n’a frappé que 28 circuits en 16 ans dans les Majeures, a réussi l’exploit à sa première présence au bâton à son retour au jeu deux jours après les funérailles de son père.

« Lorsque je regarde la liste des lauréats passés du prix Jack Graney, que je vois des légendes comme Milt Dunnell, Ernie Harwell, Tom Cheek et mon ami et collègue de longue date Bob Elliott, c’est avec une certaine surprise que j’imagine mon nom au côté des leurs, a dit le principal intéressé lorsqu’informé de sa nomination.

« C’est véritable un honneur et un moment que je chérirais le restant de mes jours. Je remercie le comité de sélection et la direction du Temple de me faire vivre pareil privilège. »

Les détails quant à la remise officielle du prix seront annoncés dans les mois à venir.

Né à St Thomas (Ontario), Jack Graney était le premier frappeur des Indians de Cleveland. Sa carrière dans les Majeures se résume en plusieurs premières : il a été le premier frappeur à affronter Babe Ruth des Red Sox de Boston au monticule le 11 juillet 1914 et le premier à porter un numéro sur son uniforme le 26 juin 1916. Lorsqu’il a accroché ses crampons, Graney est devenu le premier ancien joueur à faire le saut sur la galerie de presse en tant que descripteur à la radio pour les Indians. Il a occupé ce poste de 1932 à 1953.

LAURÉATS PRÉCÉDENTS

2018 – Jeff Blair – Sportsnet
2017 – Alison Gordon – Toronto Star
2016 – Larry Millson – Globe and Mail
2015 – Serge Touchette – Journal de Montréal.
2014 – Richard Griffin – Toronto Star
2013 – Rodger Brulotte – Expos de Montréal et Blue Jays de Toronto
2012 – Jerry Howarth – Sportsnet
2011 – W.P. Kinsella – Auteur « Shoeless Joe » adapté du « Champ des rêves.
2010 – Bob Elliott – Toronto Sun et www.canadianbaseballnetwork.com
2009 – Ian MacDonald – Montreal Gazette
2005 – Len Bramson – TBS Sports
2004 – Jacques Doucet – Expos de Montréal
2003 – Allan Simpson – Baseball America
2002 – Ernie Harwell – Tigers de Détroit
2001 – Tom Cheek – Sportsnet
1996 – Dave Van Horne – Expos de Montréal
1991 – Joe Chrysdale & Hal Kelly – CKEY
1990 – Austin Dink Carroll – Montreal Gazette
1988 – Milt Dunnell – Toronto Star
1987 – Neil MacCarl – Toronto Star