Soroka et Paxton les favoris pour le prix Tip O’Neill du Temple de la renommée du baseball canadien

'Neill award

15 novembre 2019, St-Marys, Ontario – Le premier a connu l’une des meilleures saisons pour un lanceur recrue canadien dans les Majeures alors que le second a remporté un sommet de 15 victoires, dont dix de suite en fin de campagne.

Oui, Mike Soroka (Calgary, AB) et James Paxton (Ladner, C.-B.) ont connu une excellente saison dans les Ligues majeures en 2019. Mais Vladimir Guerrero fils, natif de Montréal, aussi. Celui-ci a connu un début de carrière à la hauteur des attentes. Le puissant lanceur droitier Rowan Wick (North Vancouver, C.-B.) n’a pas à rougir de sa performance non plus. Quatre autres Canadiens ont également foulé les terrains des Majeures pour la première fois au cours de la dernière saison : Josh Naylor (Mississauga, ON), Cal Quantrill (Port Hope, ON), Jordan Romano (Markham, ON) et Abraham Toro (Longueuil, QC).

Pendant que les joueurs ci-dessus brillaient en Amérique du Nord, Jamie Romak (London, ON) a cogné 29 circuits, frappé 28 doubles et soutiré 73 buts sur balles, deux sommets en carrière, en 137 matchs dans la Ligue professionnelle de la Corée du Sud.

Également, Kelsey Lalor a aidé la formation nationale féminine à remporter la médaille de bronze en frappant 9 coups sûrs en 16 présences (moyenne de ,563) aux qualifications COPABE au mois d’août dernier.

Alors, avec autant de succès, quel Canadien se démarque le plus des autres?

C’est exactement le dilemme que le Temple de la renommée du baseball canadien doit résoudre et il demande votre aide pour trouver le meilleur d’entre tous et choisir le lauréat 2019 du prix James « Tip » O’Neill. Ce prix est remis annuellement au joueur canadien qui a excellé de façon individuelle et apporté une grande contribution à son club tout en adhérant aux plus grands idéaux du baseball.

Le Temple aimerait donc recevoir vos votes d’ici le 20 novembre 2019 à midi. Vous pouvez envoyer un courriel à l’adresse baseball@baseballhalloffame.ca en mentionnant, dans l’ordre, vos trois meilleurs choix (soyez précis sur l’ordre 1, 2 et 3). Vous pouvez aussi voter sur le site www.baseballhalloffame.ca.

Vos votes seront considérés parmi l’un des critères dont le Temple tiendra compte dans la sélection du gagnant. Celui-ci sera annoncé le 4 décembre prochain.

Voici un résumé en ordre alphabétique des finalistes vedettes (ainsi que leurs réussites de la dernière campagne). Le Temple vous invite également à choisir un ou des joueurs ne faisant pas partie de cette liste.

Jim Adduci (Burnaby, C.-B.)

Le voltigeur et joueur de premier-but de 34 ans a frappé pour ,301 grâce à 108 coups sûrs, dont 12 circuits, en 105 matchs avec les Cubs de l’Iowa au niveau AAA. Ces résultats lui ont valu d’être nommé le meilleur joueur de premier-but des Ligues mineures de l’organisation des Cubs. Il a disputé deux parties avec le grand club cet été.

Philippe Aumont (Gatineau, QC)

L’athlète de 6 pieds et 7 pouces a compilé un dossier de 8-4 et une MPM de 2,65 en 18 départs avec les Champions d’Ottawa de la Ligue Can-Am. Il a reçu le titre de lanceur de l’année. Aumont a également gagné ces deux départs avec l’équipe nationale du Canada qui a ramené l’argent aux Jeux panaméricains en juillet. Il n’a donné aucun point à ses adversaires en 13 manches au total contre l’Argentine et le Nicaragua. Lors du tournoi Premier12 qui vient de se conclure, il a poursuivi sa domination en compétition internationale en blanchissant les Cubains pendant huit manches dans une victoire des siens 3-0.

Jordan Balazovic (Mississauga, ON)

En 19 présences au monticule, dont 18 départs, entre la classe A et la classe A avancée dans l’organisation des Twins du Minnesota, le lanceur droitier de 6 pieds et 5 pouces a récolté huit victoires, une MPM de 2,69 et retiré 129 frappeurs sur des prises en 93 manches et deux tiers. Il a été invité au match Futures et était du personnel de lanceurs lors des Jeux panam.

Vladimir Guerrero fils (Montréal, QC)

Le jeune athlète de 20 ans a fait ses débuts dans les Majeures avec les Blue Jays de Toronto le 26 avril dernier. Il a finalement joué 123 matchs et a terminé la campagne avec une moyenne au bâton de ,272, 15 circuits, 26 doubles et 69 points produits. Parmi les recrues dans la Ligue américaine, il est celui qui a disputé le plus de matchs, frappé le plus de coups sûrs (126) et réussi le plus de doubles (26). Il est aussi le deuxième dans la catégorie des apparitions au bâton (464) et troisième pour les points produits (69) et les buts sur balles (46). Il a été nommé le joueur de la semaine dans l’Américaine à deux reprises (19 mai et 4 août) et a terminé deuxième à la compétition de coups de circuits dans le cadre du match des étoiles. Il est le joueur canadien ayant le produit le plus de points en 2019 et a été nommé sur l’équipe étoiles des recrues du magazine Baseball America.

Kelsey Lalor (Red Deer, AB)

Frappant de la gauche et patrouillant le champ extérieur, elle a frappé pour ,563 (9-en-16), dont un double et un circuit, lors du tournoi de qualifications COPABE où le Canada a gagné la médaille de bronze au Mexique au mois d’août. Elle a également marqué huit points, soutiré huit buts sur balles et terminé avec une moyenne de puissance de ,813.

Russell Martin (Montréal, QC)

Après avoir été échangé des Blue Jays de Toronto aux Dodgers de Los Angeles en janvier dernier, l’athlète de 36 ans a maintenu une moyenne de présence sur les buts de ,337 et a claqué six longues balles en 83 parties. Il a ajouté un circuit, un double et quatre points produits dans la victoire de 10-4 des Dodgers sur les Nationals en série de division. Il a d’ailleurs montré ses talents de lanceurs, ne donnant aucun point en quatre manches en autant d’apparition au monticule.

Josh Naylor (Mississauga, ON)

Ce choix de première ronde en 2015 par les Marlins de Miami, Naylor a fait ses débuts dans les Majeures avec les Padres de San Diego le 24 mai dernier. Le joueur de 22 ans a complété la saison 2019 avec une moyenne de ,249, 8 circuits, 15 doubles et 32 points produits en 94 matchs avec le grand club. Le frappeur gaucher a terminé parmi les 15 premières recrues de la Nationale dans les buts sur balles, les matchs et les doubles. Au niveau AAA, où il a disputé 54 parties, il a frappé pour ,314, réussi 10 circuits et maintenu une moyenne de puissance de ,547.

'Neill St. Louis

Tyler O’Neill (Maple Ridge, C.-B.)

L’athlète de 24 ans de l’organisation des Cardinals de St-Louis a fait la navette entre les Majeures, le AAA et le AA. En 60 parties dans les grandes ligues, il a frappé pour ,262 et réussi cinq circuits. Dans les rangs mineurs, en 47 matchs, il a maintenu une moyenne de puissance de ,509 avec 13 circuits.

James Paxton (Ladner, C.-B.)

Après avoir été envoyé aux Yankees de New York il y a un an, Paxton a réussi sa meilleure saison en carrière en récoltant 15 victoires, dont dix de suite à la fin de la saison. Il a subi six revers. En 150 manches et deux tiers et 29 départs, le lauréat 2018 du prix Tip O’Neill a maintenu une MPM de 3,82 et retiré 186 frappeurs sur des prises. En séries éliminatoires, le gaucher a vaincu Justin Verlander des Astros de Houston, ne permettant qu’un point en six manches, faisant aussi neuf victimes au bâton. Il a récolté sa première victoire en carrière lors des séries.

Cal Quantrill (Port Hope, ON)

Choisi en première ronde par les Padres de San Diego en 2016, Quantrill a fait ses débuts dans les Ligues majeures avec son équipe le 1er mai. En 23 apparitions au monticule, dont 18 départs, il a compilé une fiche de 6-8 et une MPM de 5,16 avec 89 victimes au bâton en 103 manches. Il a été à son meilleur en juillet lorsqu’il a récolté deux victoires en quatre départs et affiché un MPM de 1,69. Le lanceur droitier de 24 ans a terminé au sixième rang des lanceurs recrues de la Ligue nationale pour les victoires et huitième pour les départs les manches lancées.

Jamie Romak (London, ON)

Le puissant frappeur droitier de London a participé à sa troisième campagne avec les SK Wyverns de la Ligue professionnelle de la Corée du Sud. Il a frappé pour ,276, 29 circuits (à égalité au deuxième rang dans la ligue) et 95 points produits en 137 parties. Il a réussi 28 doubles et reçu 73 buts sur balles, deux sommets en carrière. Il a aussi marqué 86 points, obtenu une moyenne de puissance de ,508 et une moyenne de présence sur les buts de ,882.

Mike Soroka (Calgary, AB)

Mike Soroka Atlanta

Le grand lanceur droitier de 22 ans a réalisé l’une des meilleures saisons par un lanceur canadien recrue alors qu’il a terminé la campagne avec 13 victoires contre 4 revers et maintenu une MPM de 2,68. Il a aussi fait 142 victimes au bâton en 174 manches et deux tiers pour les Braves d’Atlanta. Sa moyenne de points mérités a été la troisième meilleure de la Nationale et sa MPM sur la route (1,35), la meilleure de tout le circuit. Parmi les lanceurs recrues de la Nationale, il a conservé la meilleure MPM de tous, a terminé au troisième rang pour les victoires et quatrième pour les matchs commencés, les manches lancées et les retraits sur des prises. Avec ces chiffres, pas étonnant qu’il ait terminé deuxième au titre de recrue de l’année dans la Ligue et sixième pour le trophée Cy Young. Il a aussi remporté une victoire lors du troisième manche de la série de division contre les Cards de St-Louis. Il avait alors limité l’adversaire à un point et deux coups sûrs en sept manches en plus de retirer sept frappeurs sur des prises.

Abraham Toro (Longueuil, QC)

Après avoir maintenu une moyenne combinée de ,324 avec 17 circuits et une moyenne de puissance de ,527 en 114 matchs aux niveaux AA et AAA, Toro a été rappelé par les Astros de Houston le 22 août dernier. En 25 matchs pour les champions de la Ligue Américaine, le frappeur ambidextre a maintenu une moyenne de ,218 et deux circuits. L’un de ses circuits a été réalisé au Rogers Centre contre les Blue Jays le 1er septembre, une claque bonne pour deux points en neuvième manche qui produisait les deux seuls points du match sans point ni coup sûr de son coéquipier Justin Verlander. Il a été nommé le joueur par excellence du réseau des filiales des Astros. 

Joey Votto

Joey Votto (Etobicoke, ON)

Le vétéran joueur de premier-but des Reds de Cincinnati a poursuivi sa tradition d’excellence en menant les joueurs canadiens pour les matchs joués (142), les coups sûrs (137), les doubles (37) et les buts sur balles (76). Au total, il a frappé pour ,261, une moyenne de présence de ,357 avec 15 circuits. Juin a été son meilleur mois de l’année puisqu’il a eu une moyenne de présence de ,390, de puissance de ,506 et ,896 d’OPS en 24 matchs.

Rowan Wick (North Vancouver, C.-B.)

Le lanceur de puissance droitier s’est développé comme un releveur de confiance chez les Cubs de Chicago en 2019. En 31 apparitions sur un monticule des Majeures, il a maintenu une MPM de 2,43 et retiré 35 frappeurs sur des prises en 33 manches et un tiers. Il a été dominant lors du dernier mois de la saison alors qu’il a affiché une MPM de 0,90 en neuf sorties. Wick a également été efficace au niveau AAA comme en témoigne sa MPM de 1,80 en 27 matchs et ses 44 retraits sur des prises en 35 manches lancées.

Nick Pivetta (Victoria, C.-B.) et Jordan Romano (Markham, ON) ont également joué dans les Majeures en 2019 alors que Scott Mathieson (Vancouver, C.-B.) a joué sa dernière campagne comme releveur avec les Giants de Yomiuri dans la Ligue du Japon. Il a annoncé sa retraite à la fin de la saison.

Le prix Tip O’Neill du Temple est dédié à James « Tip » O’Neill, de Woodstock (Ontario), qui a été l’une des premières vedettes des Ligues majeures. Avec les Browns de Saint-Louis de l’Association américaine en 1887, O’Neill a établi des records pour les coups sûrs, les doubles, le pourcentage de puissance et le total de buts, en plus de terminer la campagne avec une moyenne au bâton de ,492, un autre record. Les buts sur balles étaient comptabilisés comme des coups sûrs en 1887, mais si nous calculions sa moyenne selon les standards d’aujourd’hui, elle serait de ,435, bonne pour le deuxième rang de tous les temps derrière Hugh Duffy (,440 en 1894).

LAURÉATS :

1984 – Terry Puhl
1985 – Dave Shipanoff
1986 – Rob Ducey
1987 – Larry Walker
1988 – Kevin Reimer
1989 – Steve Wilson
1990 – Larry Walker
1991 – Daniel Brabant
1992 – Larry Walker
1993 – Rob Butler
1994 – Larry Walker
1995 – Larry Walker
1996 – Jason Dickson
1997 – Larry Walker
1998 – Larry Walker
1999 – Jeff Zimmerman
2000 – Ryan Dempster
2001 – Corey Koskie
2001 – Larry Walker
2002 – Eric Gagné
2002 – Larry Walker
2003 – Eric Gagné
2004 – Jason Bay
2005 – Jason Bay
2006 – Justin Morneau
2007 – Russell Martin
2008 – Justin Morneau
2009- Jason Bay
2010 – Joey Votto
2011 – Joey Votto
2011 – John Axford
2012 – Joey Votto
2013 – Joey Votto
2014 – Justin Morneau
2015 – Joey Votto
2016 – Joey Votto
2017 – Joey Votto
2018 – James Paxton