Nom : Vladimir Guerrero
Élu le 2 février 2017
Intronisation : 24 juin 2017
le 9 février 1975 à Don Gregorio Nizao, République dominicaine
Position : voltigeur
Frappe de la droite
Lance de la droite
Carrière : 1996 à 2011
Équipes : Expos de Montréal, Angels de Los Angeles, Rangers du Texas et Orioles de Baltimore

Né en 1975 à Don Gregorio Nizao en République dominicaine, Guerrero, avec sa puissance et sa vitesse ainsi que son puissant bras, est devenu l’un des joueurs les plus complets au cours de ses huit saisons avec les Expos. Il a signé comme agent libre par les Expos en 1993 et est devenu le voltigeur de droite régulier au mois de mai 1997. Après avoir frappé 38 circuits en 1998, il a pris part à son premier de quatre matchs des étoiles consécutifs l’année suivante. Deux ans plus tard, il est devenu le premier joueur des Expos à frapper au moins 30 circuits et voler 30 buts dans la même saison avant de répéter l’exploit la saison suivante, en 2002, passant à un circuit de devenir seulement le quatrième joueur des Majeures dans le club exclusif des 40-40 (il avait terminé la saison avec 39 circuits et 40 buts volés). Cette même année, c’est Guerrero qui a cogné le plus de coups sûrs dans la Nationale (206) et de buts totaux (364). Sa moyenne WAR (7,0) l’a placé au deuxième chez les joueurs de position.

Au cours de ses huit saisons avec les Expos (de 1996 à 2003), Guerrero a été élu quatre fois au match des étoiles (1999 à 2002), a gagné trois fois le bâton d’argent (1999, 2000 et 2002) et a reçu des votes pour le joueur le plus utile à son équipe à six reprises. Il détenait bien sûr l’un des bras les plus puissants des Majeures et a dominé la colonne des assistances chez les voltigeurs de droite à deux reprises (2001 et 2002). C’est lui qui détient les records de concession pour la moyenne au bâton (,323), pour les circuits (234), la moyenne de puissance (,588) et OPS (,978).

À l’extérieur du terrain, Guerrero état un excellent ambassadeur pour la formation montréalaise. Il a donné quantité de billets pour une dizaines d’organismes venant en aide aux enfants. Il parrainait aussi une ligue mineure et récoltait de l’équipement pour les jeunes joueurs de sa République dominicaine. Pour son dévouement, il était le choix des Expos en 2001 pour le prix Roberto Clemente.

Après la saison 2003, Guerrero a signé avec les Angels et est demeuré l’un des frappeurs les plus dangereux. En six saisons en Californie, il a été invité à quatre reprises au match des étoiles (2004 à 2007), reçu quatre bâtons d’argent (2004 à 2007) et a été nommé le joueur le plus utile à son équipe en 2004. Il a poursuivi sa carrière avec les Rangers du Texas en 2010, frappant 29 circuits et produisant 115 points et a été invité à son neuvième match des étoiles, a gagné son huitième bâton d’argent et a reçu le prix Edgar Martinez comme meilleur frappeur désigné de la Ligue.

Au total, en 16 saisons dans les Majeures, Guerrero a compilé une moyenne de ,318, a cogné 449 circuits (38e de tous les temps) et a terminé avec une moyenne de puissance de ,553 (24e de tous les temps).

« J’étais surpris et heureux d’apprendre que je serai intronisé. Je savais que je devais attendre encore au moins un an avant d’être sur le bulletin de vote pour le Temple à Cooperstown, mais je suis heureux d’arriver au Temple de la renommée du baseball canadien en premier, puisque c’est au Canada que j’ai eu la chance de jouer pour la première fois dans les Majeures. »