Nom : Doug Melvin
Élu le 7 février 2012
Intronisation : 23 juin 2012
le 8 août 1952 à Chatham (Ontario)
Position : Bâtisseur
Équipes : Pirates de Pittsburgh, Yankees de New York, Orioles de Baltimore, Rangers du Texas et Brewers de Milwaukee

Doug Melvin est né le 8 août 1952 à Chatham en Ontario. Il a connu une brève carrière de lanceur dans les ligues mineures de 1972 à 1978 dans les organisations des Pirates et Pittsburgh et des Yankees de New York. Il a ensuite fait partie du personnel administratif des Yankees comme assistant au directeur des opérations baseball en 1983 et 1984 puis comme directeur du recrutement en 1985. Il a été nommé assistant spécial du directeur-gérant des Orioles de Baltimore Roland Hemond en 1987 en plus d’occuper le poste de directeur des joueurs de 1988 à 1993. Il a obtenu son premier mandat de directeur-gérant en 1994 avec les Rangers du Texas. Il occupera ce poste jusqu’en 2001. C’est cette année-là, le 26 janvier, qu’il a mis sous contrat Alex Rodriguez pour dix ans et 250 millions $. Il a fait un court séjour avec les Red Sox de Boston, dirigeant les opérations des équipes mineures, et a été embauché comme vice-président exécutif et directeur-gérant des Brewers de Milwaukee le 26 septembre 2002. Il devenait alors le huitième directeur-gérant de l’équipe. C’est lui qui a mis fin à 25 ans sans séries d’après saison, autant au Texas qu’à Milwaukee.

Melvin a été nommé le directeur-gérant de l’année en 2011 par la revue Baseball America après une saison record de 96 victoires des Brewers et le titre de la division centrale de la Ligue nationale. Il a aussi été nommé corécipiendaire du prix de directeur-gérant de l’année selon The Sporting News en compagnie de David Dombrowski des Tigers de Détroit. Il avait déjà reçu pareil honneur en 1996 et en 1998. Melvin a été élu en Temple de la renommée des sports de Chatham en 2000.

Au cours de la saison 2011, Melvin a transigé afin d’obtenir l’ancien gagnant du Cy Young dans l’Américaine, Zack Greinke, le lanceur Shaun Marcum et le voltigeur Nyjer Morgan. Puis le soir du match des étoiles, il a acquis Francisco Rodriguez et, plus tard dans la saison, Jerry Hairston. Ces vétérans lui ont donné raison, contribuant grandement à une deuxième participation aux séries éliminatoires en quatre ans.

En route vers la campagne 2012, Melvin a mis la main sur plusieurs agents libres de choix afin de garder son équipe la plus compétitive possible : le joueur de troisième but Aramis Ramirez, l’arrêt-court Alex Gonzalez et le voltigeur japonais Norichika Aoki. Il a également amélioré l’enclos des releveurs en allant chercher Jose Veras chez les Pirates de Pittsburgh. Il a finalement offert le contrat le plus long de l’histoire de la franchise, jusqu’en 2020, à la vedette locale de l’équipe et joueur par excellence de la Nationale Ryan Braun.

Depuis qu’il est en place à Milwaukee, Melvin a grandement modifié l’alignement de l’équipe, créant un mélange de vétérans, de talents développés dans l’organisation et de jeunes espoirs. À sa huitième saison, Melvin a récolté 717 victoires, trois saisons gagnantes, deux participations aux séries et un championnat de la division centrale. La venue du lanceur CC Sabathia en 2008 a grandement aidé les Brewers à accéder aux séries pour la première fois depuis 1982.

Il est l’un des cinq Canadiens à avoir occupé un poste de directeur-gérant dans les Ligues majeures : George Selkrik (Senators de Washington), Murray Cook (Yankees de New York, Expos de Montréal et Reds de Cincinnati), Gord Ash (Blue Jays de Toronto) et Alex Anthopoulos.

Doug et sa conjointe Ellen sont également engagés dans leur communauté, dont à la fondation du cancer du sein Susan G. Komen et ils font également un don de 25 000 $ à la fondation des Brewers à chaque année. Le couple a deux enfants, Ashley et Cory, ce dernier travaillant aussi pour les Brewers comme dépisteur professionnel. Ses parents, Art et Bernice, tout comme son frère Andy et sa sœur Chris, demeurent toujours à Chatham.

« Je suis surpris, excité et honoré d’apprendre la nouvelle de mon intronisation et j’espère que cet événement démontrera qu’il est possible de réussir même au deuxième étage dans notre sport.

« Deux membres du Temple de la renommée ont mis la barre haute pour les Canadiens au baseball. Ferguson Jenkins m’a inspiré comme joueur et Pat Gillick comme dirigeant. Depuis mes débuts dans les Petites ligues à Chatham dans les années 60, le baseball au Canada a connu une croissance rapide avec l’augmentation de la participation et la reconnaissance que le pays peut compétitionner avec n’importe quel autre pays. Le Temple de la renommée du baseball canadien encourage la pratique du baseball chez jeunes joueurs canadiens avec ces programmes. Le travail acharné des membres afin de conserver l’héritage du baseball est également reconnu, respecté et apprécié à travers le pays et le monde du baseball. »